topblog Ivoire blogs

24/03/2018

Ambroise Kessié (Ecrivain): "Je pars à la conquête du monde pour étendre l'espace de distribution de mes ouvrages"




Prévue le 17 mars dernier, la dédicace du second livre de Monsieur Ambroise Kessié, PDG du Groupe Kessié, a été reportée à une date ultérieure. Rentré cette semaine d’un voyage qui l’a conduit dans plus pays européens, l’auteur de « Les réalités de l’hôtellerie et du tourisme en Côte d’Ivoire » donne les raisons de ce report et dévoile les secrets d’un voyage d’audience.

DSC_0024.JPG




Monsieur l’auteur, vous avez annoncé la sortie de votre second ouvrage, et plus rien. Tout le monde l’attend et surtout ceux qui ont été fascinés par le premier. Qu’en est-il exactement ?
C’est vrai que je vous ai accordé une interview il y a environ trois mois, pour annoncer la dédicace de mon second livre, après que Les Editions Paix et Développement m’aient remis toute ma commande. Mais malheureusement, j’ai été contraint d’effectuer un voyage en Europe pour gérer des urgences liées à mes activités professionnelles dans ce continent. Je voudrais donc adresser mes sincères excuses exceptionnellement à Monsieur le Ministre du Tourisme que j’ai sollicité pour présider cet événement capital, à Monsieur le Ministre Adama Nibi Zana Coulibaly qui m’a honoré en acceptant de préfacer cet ouvrage et que j’ai par ailleurs choisi comme parrain, à tous les invités d’honneur qui n’attendaient plus que la carte d’invitation, à tous les partenaires nationaux du développement culturel, et surtout à mes lecteurs qui ne cessent d’appeler ma maison d’édition pour avoir de plus amples renseignements après le report de ce grand rendez-vous de la culture. Maintenant que je suis de retour au pays, je m’attelle à trouver une nouvelle date avec mon éditeur qui est l’organisateur en chef de la cérémonie. J’invite tout le monde à prendre son mal en patience, car très bientôt cette attente qui n’a que trop duré, ne serait plus qu’un mauvais souvenir.

Selon des sources concordantes, vous auriez privilégié cette fois-ci vos parents de l’Hexagone qui se sentent oubliés, en organisant une mini-dédicace à Paris à leur demande. S’agit-il d’une simple rumeur ?
Quand bien même cet ouvrage a été édité à compte d’auteur, j’ai chargé mon éditeur d’en assurer la promotion et la distribution. Je ne peux donc pas m’attribuer une compétence qui lui est dévolue. C’est vrai que dans les milieux ivoiriens de Paris, j’ai été approché par de leaders d’opinion qui m’ont soumis leurs préoccupations. Certains me proposent leur appui pour organiser une dédicace à Paris, tandis que d’autres voudraient avoir l’exclusivité de la promotion et de la distribution en Europe. J’ai aussi rencontré un éditeur très influent qui m’a fait des propositions concrètes dans le sens de nos intérêts communs. J’ai transmis toutes les offres qui m’ont été faites aux Editions Paix et Développent qui les analysent actuellement. Nous aurons très prochainement une séance de travail qui nous permettrait de sélectionner les meilleures propositions et de les traduire en actes. Pour vous répondre, j’avoue que je n’ai organisé aucune dédicace en Europe, je me suis contenté d’offrir des échantillons gratuits de mon ouvrage à mes intimes qui en avaient exprimé le besoin, après avoir suivi sur les réseaux sociaux la remise officielle de ma commande par l’éditeur.

DSC_0025.JPG

N’avez-vous pas le sentiment que vous pénalisez vos ouvrages en limitant sa distribution à l’espace national qui revendique très peu de lecteurs, alors qu’ils pourraient bien être rentables en Europe où la lecture est un véritable loisir ?
N’oubliez pas que je suis arrivé dans le cercle des écrivains accidentellement, mon premier livre a été un coup d’essai et je me félicite qu’il ait répondu relativement à l’attente des lecteurs qui le considèrent comme un manuel de travail. Avec le second, le contrat de confiance se renforce entre les deux parties que nous constituons, suscitant par là même des ambitions que je suis tenu de réaliser progressivement en intégrant tous les paramètres. Je pars à la conquête de l’Etranger avec de solides atouts qui pourraient me permettre d’atteindre ma cible. Je ne voudrais pas dévoiler tous les secrets de mon dernier voyage, mais je peux au moins vous assurer que je pourrai m’offrir les services des NMPP et Amazone qui sont au nombre des réseaux de distribution les plus influents du monde. Des coups de fil fusent de tous les horizons pour me demander d’étendre mon espace de distribution, et je voudrais ici et maintenant prendre l’engagement d’y répondre favorablement. J’ai répertorié tous les demandeurs de cet ouvrage à travers le monde. Pour moi, ils sont logés à la même enseigne et devraient bénéficier d’une attention particulière de ma part pour que leur satisfaction qui est ma priorité soit garantie. On pourrait se demander si je suis suicidaire au point d’accroître mes charges en me permettant de décrocher de gros contrats de distribution qui sont onéreux, là où l’on me demanderait de maximiser mes produits par simple souci de rentabilité. Mais encore là, nous n’avons pas la même compréhension de la rentabilité. Moi, j’apprécie la rentabilité en termes d’objectifs à atteindre, or ces objectifs ne sont pas toujours financiers ou matériels. Je ne suis donc pas en phase avec ceux qui l’apprécient en termes de numéraires. Quand le Groupe Kessié subventionne mes ouvrages pour que leurs prix soient à la portée de toutes les bourses, ses préoccupations sont ailleurs et loin d’être pécuniaires. Nous voulons simplement servir notre prochain et jouir de la satisfaction morale qui s’en suivrait.

DSC_0026.JPG

Jamais 2 sans 3, dirait-on. Le présentateur de votre livre pense que l’appétit venant en mangeant, vous avez consolidé votre place dans la cour des grands avec un second livre. Pensez-vous vous arrêter en si bon chemin ?
Le livre est le résultat d’une inspiration divine. Aussi longtemps que Dieu m’accordera la grâce d’écrire pour édifier la société qui est en perpétuelle mutation, je ne pourrai jamais résister à ce plaisir. Et à ce titre, je voudrais vous faire une confidence, des partenaires de l’école m’encouragent à dénoncer les maux du système éducatif public pour éclairer la lanterne des pouvoirs publics. Ils sont allés plus loin en considérant l’oubli d’un secteur d’activité qui m’a révélé au grand public comme un manquement grave à l’éthique de la formation, voire même une trahison vis-à-vis des fondateurs d’établissements scolaires qui n’ont pas cette grâce. J’ai déjà fini le plan de ce livre, et je pense que je n’attendrai pas longtemps pour le publier. Je vous dis implicitement que mon troisième livre est en route et interviendra aussitôt après la dédicace du second que nous préparons activement.

Toutes vos actions convergent vers un empire qui ne dit pas son nom. Quelle place réservez-vous au social dans l’empire Kessié ?
Etant un adepte du capitalisme à visage humain, je suis fondamentalement opposé à la course effrénée aux intérêts égoïstes. Mon sens du partage transparaît toujours dans toutes mes actions menées dans la plus grande discrétion et dans la plus stricte humilité. Je ne cherche pas à bâtir une notoriété à travers mes actions qui ont un caractère social, encore moins à m’attribuer des dividendes de tous genres. J’ai un devoir de solidarité envers mon prochain, et c’est le vrai sens du service chrétien. Je me souviens que des bénéficiaires de mes bienfaits avaient manifesté la volonté de m’exprimer leur gratitude par des témoignages solennels à l’occasion de la dédicace de mon premier livre. Mais je les en avais empêché, assimilant une telle action à la propagande, je n’en ai pas besoin. Je ne suis pas en train de bâtir un empire comme vous avez tendance à le penser, mais j’essaie de diversifier mes activités pour mieux résister à cette crise d’hégémonie qui aura été reconnue pour sa durée, son intensité et sa témérité.

Commentaires

Félicitations Monsieur le Pdg pour cette brillante interview!

Écrit par : Fernand Zogoué | 24/03/2018

Papa Kessié, tu crées des emplois à Gagnoa. Grâce à toi ma cousine travaille comme éducatrice dans un de tes collèges.Que Dieu te bénisse.

Écrit par : Cissé Aminata | 24/03/2018

Kessié, nous n'avons pas d'argent à te donner pour te remercier nous ne sommes riches comme toi. Mais viens être notre maire, c'est le seul cadeau que Gagnoa peut te faire.

Écrit par : Zadi Prégnon | 24/03/2018

Tu es la fierté du Gô. Tu ne fais pas trop de bruit, mais tu bosses comme un juif. Continue sur cette lancée, ne fais pas comme les égoïstes de Gagnoa.

Écrit par : Brissi Marcel | 24/03/2018

Je voudrais participer à la dédicace pour gagner un peu d'argent. J'ai des services à vous proposet pour le succès de cette fête. Je vous laisse mes coordonnées inbox.

Écrit par : Grékou César | 24/03/2018

Tout réussit à ce cadre de kpacolo, il est présent dans tous les secteurs d'activité sauf dans le développement de son propre canton. Là où Guikahué se montre inefficace, il doit redorer le blason de l'ancien ministre.

Écrit par : Ouraga Séraphin | 06/04/2018

Nous avons l'obligation de jouer notre partition en participant activement à la dédicace de ce grand livre. Mais nous sommes pressés de connaître le jour de ce grand événement.

Écrit par : Youeto Camille | 06/04/2018

Gagnoa a connu de hauts cadres qui n'ont jamais pensé au développement de leur région. Nous voyons l'implication de Kessié dans le développement de Gagnoa qui renaît de ses cendres grâce à lui. Que Dieu le bénisse!

Écrit par : Konaté Adama | 06/04/2018

Nous avons l'obligation de jouer notre partition en participant activement à la dédicace de ce grand livre. Mais nous sommes pressés de connaître le jour de ce grand événement.

Écrit par : Youeto Camille | 06/04/2018

Ya fohi Kessié tu es bon ya pas lhome pour toi.

Écrit par : Gaoudi Mathurin | 07/04/2018

Mon frère, tu trouves du boulot à tout le monde. Viens à mon secours, je peux être surveillante dans un de tes nombreux établissements.

Écrit par : Gbalou Berthe | 07/04/2018

Y a-t-il un problème pour la dédicace? On nous a avancé une date, elle est passée et nous sommes dans l'impasse.

Écrit par : Lohoré Gabriel | 07/04/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.