topblog Ivoire blogs

12/06/2015

Visite d'Etat du chef de l'Etat dans le Gô

N’GUESSAN-ZEKRE explique tout

La visite d’Etat du Président de la République dans le Gô est imminente, et Alexis N’Guessan Zékré qui pilote cet important événement a bien voulu se confier à l’Inter. Dans cette interview exclusive, il parle de son long parcours d’agent de développement au service de sa région, de ses rapports fraternels avec les autres cadres du Gô, et des actions collectives qui convergeraient vers la réussite totale de cette visite d’Etat.


N'GUESSAN-ZEKRE 1.JPG

On vous reproche de n’avoir d’yeux que pour les intérêts du RDR, même quand vous prétendez œuvrer pour le développement de votre Région. Qu’en est-il exactement ?
Il est vrai que je suis le Leader du RDR que je sers avec loyauté dans le Département de Gagnoa, mais je sais faire la part des choses quand les circonstances et les enjeux l’exigent. Je suis en permanence sur le terrain du développement et il ne m’arrive jamais de bouder des actions qui peuvent converger vers les objectifs majeurs que nous y poursuivons. Ce n’est pas juste d’affirmer que je m’investis exclusivement dans la protection des intérêts du RDR au détriment du développement. J’ai été Membre Fondateur de la Mutuelle de Développement de la Région de Gagnoa (MUDERGA) aux côtés des Aînés comme : le Professeur Christophe DAILLY, Maître Cheikna SYLLA, le Préfet Borget ZIADRE, Dogo MADOU, Louis Akéblé ZAGADOU, Antoine DEPRI DOMORAUD… dans les années 70. Nous avions la mission d’aider à l’optimisation des ressources de nos parents, nous veillions à la meilleure commercialisation de leurs produits agricoles. J’ai été Président de la Mutuelle de Niabré (MUDENI), organisé des prix des villages les plus propres, des meilleurs élèves de nos villages, construit des latrines villageoises etc… A cette époque, le RDR n’existait pas encore. Ce n’est donc pas juste de propager ce préjugé et tant d’autres dans le but de me dépeindre. Plus tard, j’ai aidé à la réouverture de la CIB pour que nos jeunes Frères reprennent la route du travail.

Les réalités du terrain ne sont plus niables et font mentir ceux qui vous contestent votre capacité de mobilisation. Mais que répondez-vous à ceux qui pensent que vous vous attribuez une compétence dévolue aux Collectivités décentralisées ?
Le Conseil Régional et la Mairie sont des outils de développement dont les attributions sont clairement définies et connues de tous. Je travaille pour eux en rapprochant individuellement Frères, Elus, Cadres et Travailleurs. Nous devrions encourager les initiatives privées et surtout celles qui visent à améliorer les indicateurs du bien-être social. Je me félicite que des ONG se penchent sur le développement du Département de Gagnoa, mais ce n’est pas tout. Tous les Cadres devraient taire leurs différences pour se mettre au service du développement qui est la chose commune.

Depuis pratiquement la Visite de Travail du Chef de l’Etat à Gagnoa pour l’inauguration de l’Hôpital Chinois de la ville, vous vous êtes mis en mission, la préparation de sa Visite d’Etat dans le Goh qu’il a lui-même annoncée à cette occasion. Quel bilan faites-vous des concertations que vous avez multipliées çà et là ?
Le développement est un sujet très sensible, il faut donc créer un cadre qui se prête aux échanges fructueux qu’il suscite. Aujourd’hui plus que jamais, tous les Agents de Développement de la Région toutes tendances politiques confondues, sont mobilisées autour de cette chose commune, le développement. Il s’agit d’un motif de satisfaction et de fierté, car, au-delà d’un simple devoir républicain, les Cadres de la Région apportent la preuve qu’ils savent taire leurs différences quand les enjeux et les circonstances l’exigent. Je veux les remercier tous et toutes et leur rendre hommage.

Voulez-vous dire qu’après tous vos efforts le succès sera au rendez-vous, c’est-à-dire que cette Visite d’Etat connaîtra une réussite totale ?
Si les Populations de Gagnoa veulent le développement, c’est à elles de le dire au Président de la République par une mobilisation exceptionnelle à sa Visite d’Etat dans le Goh. J’ai l’assurance que ce message a été entendu. Nous avons tous travaillé et travaillons en parfaite symbiose pour mériter le succès que nous attendons. Les Leaders d’Opinion dans leur diversité, les Elus, les Cadres, bref tous les Fils de la Région donnent le meilleur d’eux-mêmes. C’est le lieu d’affirmer qu’après tous ces efforts collectifs, le succès pourrait s’interpréter comme une récompense bien méritée. Ne nous y trompons pas, cette visite représente pour nous une véritable panacée dans le domaine économique. Nous n’attendrons pas longtemps pour voir ses retombées en termes de bien-être social des Populations et surtout de réalisation de promesses électorales. Depuis que le Président Alassane OUATTARA dirige notre Pays, je suis à son service. Je connais l'Homme avec ses grandes qualités Professionnelles et Humaines. Je sais qu'il est tout disposé à faire beaucoup pour Gagnoa tant sur le plan matériel que sur le plan humain.

Avez-vous un dernier message pour les Fils de la Région en général et particulièrement pour ceux qui ont encore tendance à résister à votre appel ?
Naturellement, je voudrais remercier les Frères et Sœurs qui me font l’honneur de répondre favorablement aux convocations que je leur adresse dans le cadre de cette Visite d’Etat. Je sais qu’ils ont de nombreuses occupations, mais l’importance du sujet et l’intérêt que chacun de nous accorde à ce Département qui nous est si cher, nous interpellent pour ensemble mutualiser nos réflexions en vue d’un accueil très chaleureux au Président de la République, son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA. C’est le lieu donc de les féliciter et de les encourager fraternellement. Je remercie particulièrement les Députés André LOGBO, Abel DJORE, Docteur Sériba COULIBALY, le Maire Daniel ZIALO, Monsieur Michel ZAKEHI, Vice-Président du Conseil Régional, le Ministre Alcide DJEDJE, le Professeur Boniface Obou OURAGA, le Chef Joachim YORO, ancien Député-Maire de Guibéroua, Monsieur Christophe YEHIRI, le Docteur Roger GNEBEHI et beaucoup d’autres qui participent activement à ces rencontres. Aux autres Frères et Sœurs qui ne se seraient pas encore manifestés, je les invite à nous rejoindre en vue de parler ensemble du développement de notre Région. La porte est ouverte pour les recevoir et prendre en compte leur point de vue parce que je reste convaincu que la politique ne peut pas séparer des Frères, quand il s’agit des questions de développement. Enfin, lors de la réunion du Mardi 02 Juin 2015, les Elus et Cadres ont vivement souhaité que les rencontres de cette Coordination se poursuivent au-delà de la Visite d’Etat pour consolider la fraternité participative de tous les Enfants de Gagnoa à son renouveau. Nous y travaillerons ensemble.

Les commentaires sont fermés.